Les jeux électroniques de l'époque : Donkey-kong…

Après une discussion avec ma soeur, je me suis souvenu d’une chose assez suprenante et que je pense caractéristique d’un geek
Quand j’avais 10-12 ans, donc dans les années 80, j’ai découvert les jeux électroniques. Il y avait un jeu qui se nommait Donkey-Kong, vous savez un jeu à écran à cristaux liquides. Ce jeu, tout le monde y jouait. Enfin, tous les jeunes. Ma mère, pour être tranquille quelque temps, vient me voir et me dit « Olivier, le jour où tu réussiras à dépasser 999, je t’achète un autre jeu électronique ».
Moi, je commence à jouer, je regarde, j’analyse, je fais jouer ma soeur, je la regarde et on se bat un peu pour y jouer (normal, quoi), et puis je constate que plus le score est grand, plus ça va vite. Je me dis qu’il doit bien y avoir un moyen de ralentir suffisamment le jeu pour pouvoir aller au bout…
Et je me retrouve seul avec le Donkey-Kong. J’ai alors essayé de créer un faux-contact entre avec les piles dans le jeu : sur la notice ils expliquaient que le jeu redémarrait mais je me doutais qu’il n’y avait peut-être pas que ça. Et après un bon nombre d’essais (ça n’a pas marché du premier coup, croyez-moi !), hop ! L’horloge interne du jeu électronique a été ralentie et j’ai ainsi pu faire trois fois le tour de 999 dans la soirée !
Depuis je n’ai jamais trouvé quelqu’un qui avait fait cette manipulation et trouvé comment ralentir un jeu électronique…
Ceci dit ma mère n’a pas tenu sa promesse : je n’ai eu un autre jeu électronique que bien plus tard…

3 comments

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>