Assurances et courtier : le principe général

Je répète volontairement souvent certains mots pour être sûr qu’ils sont utilisés clairement et aux bons endroits, ne vous affolez pas si vous lisez souvent courtier – apporteur – assureur :
Les personnes qui assurent sont des assureurs. Oui je sais ça parait stupide de le préciser mais c’est pour vraiment tout préciser. Une compagnie d’assurance est une compagnie créée afin de vendre de l’assurance.
Serge est un courtier : dans le monde des assurances, un courtier est quelqu’un qui a une liste d’assureurs (une liste de compagnies pour être exact) et propose à des gens (prospects qui deviennent clients, si tout va bien) les tarifs que lui ont fourni ses assureurs.
Olivier est un apporteur : il amène à Serge un nouveau contrat, par exemple, Carole. Carole est contente des tarifs et décide de s’assurer chez Generali. Ce sera via Serge (le courtier) et grâce à Olivier (l’apporteur), donc.
Carole est donc l’assurée. C’est elle qui paie (qui « cotise » pour employer un verbe qui choque moins) selon une périodicité définie (tous les mois, trimestres, semestres, ou à l’année, à elle de choisir).
Pour comprendre comment circule l’argent, qui est le nerf de la guerre, voyons un exemple simple : notez bien que ce n’est que le début de la chose, en réalité c’est un peu plus complexe et des options se sont ajoutées au fil du temps mais restons pour l’instant dans un exemple simple et réaliste à la fois :
Carole paie tous les mois à Serge son assurance. Disons, pour simplifier au maximum, 100 €. Serge prend une commission (établie au départ avec la compagnie), puis reverse le reste à la compagnie d’assurance à laquelle Carole a souscrit. Disons que Serge (soyons généreux) prend 20 € de commission. Il versera donc 80 € à la compagnie d’assurance qui assure Carole.
Et l’apporteur dans tout ça ? Il sera payé par Serge sur l’argent que Serge aura mis de côté. Donc, sur les 20 €, peut-être que Serge va reverser 5 € à Olivier.
Pour pousser un peu plus loin le bouchon (mais pas trop), il y a une deux méthodes de gestion de l’argent qui arrive par Carole :

  1. Carole paie directement la compagnie d’assurance.
    Cette dernière reçoit donc 100 € et en reverse 20 € à Serge.
    C’est ce que l’on appelle la gestion non confiée.
  2. Carole paie le courtier. (C’est le cas évoqué dans l’exemple).
    Le courtier reverse à la compagnie concernée le restant dû.
    C’est ce que l’on appelle la gestion confiée.

Voilà pour le schéma au premier abord, de circulation de l’argent.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>