Les aventures de l'espace… immobilier

Nb : je ne fais que la traduction de la fin de l’article, que je trouve sympa.

Cet article peut être lu en entier ici.

Ecrit par Joel Spolsky, fondateur et PDG de Fog Creek Software à New York.

Finalement le propriétaire a réalisé que nous étions sérieux. Nous avons fait un chèque de caution de 215 481,75 dollars en plus de l’autre chèque de caution, uniquement pour pouvoir s’asseoir et réfléchir concrètement à toutes les améliorations possibles avec les architectes, respectivement Russell DeRosa et Natasha Suzansky.

Comme beaucoup d’architectes qui font aussi du travail de commercial pour se vendre, ils étaient ravis d’avoir un client qui demandait enfin autre chose que « pas cher ». Ces architectes qui sortent tout juste de l’école, avec dans leurs idées plein de choses créatives, d’espaces artistiques qu’ils vont bientôt concevoir, recoivent enfin leurs premiers clients, s’asseoient avec eux autour d’une table et commencent à parler d’espace négatifs, de perméabilité et de modernisme, et les clients les coupent instantanément et disent : « En fait, on veut bon marché« .

Les architectes répondent « Ok, et si on faisait bien et bon marché ? ».

Les clients répondent systématiquement : « Non. Pas bien. Just bon marché. »

Donc, si jamais vous appelez un architecte et que vous lui dite que vous voulez faire quelque chose de cool, suffisamment original et sympa pour qu’il puisse apparaitre dans leur portfolio pour montrer à d’autres clients, et que vous les invitez à faire quelque chose à la fois beau et utile au lieu de bon marché à tout prix, cet architecte va vous aimer et ira avec vous jusqu’au bout du monde pour voir ce qu’il pourrait imaginer faire pour gagner deux centimètre de hauteur sur les plafonds. C’est pourquoi nous auront de grands espaces dans lesquels se déplacer d’ici la fin de l’été.

Il va y avoir un grand espace de réception, une grande salle pour se restaurer, où on pourra manger tous ensembles, un bar pour se faire de bons cafés, un énorme aquarium plein d’eau salée pour les poissons, une bibliothèque avec des chaise inclinables pour pouvoir faire des mini-siestes, une douche, deux salles de conférence, 20 bureaux personnels pour les développeurs, 23 stations de travail entièrement ajustables, du Wi-Fi, un écran géant pour des films et des jeux vidéos, et assez de verre pour pouvoir faire la plus grande fourmillière au monde. Il nous restera encore de l’espace pour grandir si besoin est, et dans deux ans, si tout va bien, tout ça sera à nouveau trop petit pour nous.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>