Yamaha Piano Numérique YDP 140

Début de mes expériences dans le piano…

J’ai passé près d’une heure de discussion avec le vendeur qui semblait bien s’y connaitre.

Pour résumer, les pianos comme le Yamaha que je voulais sont principalement des « arrangeurs » c’est à dire qu’ils sont faits pour jouer en groupe, ou pour faire ses propres compositions de musique, en mettant plusieurs morceaux ensemble, en les reliant à l’ordinateur etc.

Ils ne sont pas fait réellement pour les gens qui veulent faire du piano seul. Comme moi.
De plus (détail non négligeable) il faut compter grossièrement 70 euros pour avoir les pédales. Ce qui fait monter le prix à 800 euros.

Pour ce prix, il existe un piano destiné aux gens qui veulent faire du piano seul. Celui-ci. Seulement deux contraintes :

  1. pas d’afficheur, mais en pratique ça ne sert à rien (toujours dans le cadre où on ne veut faire que du piano) ;
  2. c’est un « meuble » à part entière donc ça prend de la place.

Il a en plus une autre particularité très intéressante : pour les touches, sur tous les « arrangeurs » (j’utilise ce terme maintenant que j’ai mieux compris), il y a une détection de la « force » c’est à dire que plus on appuie vite /et fort, plus le son est fort. C’est bien mais en pratique c’est pas réaliste. Sur ce piano même dès le bas de gamme, il y a 3 enregistrements de « force » de touche et en fonction de la force avec laquelle on appuie non seulement le son est en fonction de la force, mais en plus c’est l’enregistrement le plus approprié du son qui sort. On obtient ainsi quelque chose de beaucoup plus proche de la réalité qu’avec les arrangeurs.

Je vais donc acheter ce modèle d’ici peu, et je vais voir si cela ne prend pas trop de place, et si tout me convient, mais je commence à voir réellement la direction à prendre et le type de clavier numérique à acheter.

J’oubliais le détail qui me fait le plus hésiter : la revente.
Comme tous les pianos ou presque, si on en achète un, il faut bien prendre en compte qu’on ne pourra jamais le revendre. Jamais. Je ne me fais pas d’illusions, je sais que cet achat c’est pour me faire plaisir et je ne m’achèterai rien d’autre pendant au moins une année… mais surtout c’est perdu, définitivement. Ce n’est pas comme ma Playstation que j’ai pu revendre, ou très récemment mon vieil ordinateur (on trouve toujours un passionné qui rachète), non, là, le piano c’est vraiment un cercle restreint de passionnés qui n’ont pas d’argent en général (les artistes sont ainsi, sans y mettre aucune connotation péjorative dans ma phrase), et donc impossible à revendre. De plus les pianos numériques évoluent assez vite donc dans 2-3 ans le mien ne vaudra vraiment plus rien et prendra toujours autant de la place, donc il sera définitivement impossible à revendre.

Conclusion définitive : il faut vraiment que je sois sûr à 150 % d’en profiter et de m’en servir sinon c’est de l’argent jeté par la fenêtre.

One comment

  1. anissa

    Detrompez vous, Messieur, je suis tombée sur votre blog, car je cherche un piano numérique pour ma fille qui debute. Et je suis pas la seule qui cherche un bon piano numerique d’occassion. Donc, il n’y a pas seulement les passionnés et les artistes, mais aussi les mères de famille, qui ne veulent pas depenser une fortune, pour une petite envie de leurs enfants, de faire du piano, qui durera peut-être qu’un an 😉

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>