Motivation : mais bon sang ! T’as fait quoi là ?

C’est la traduction d’un article que j’ai lu ici.

Je crois qu’il y a un équilibre sain que tous les développeurs ont besoin d’établir, entre …

  1. S’enfermer dans un bureau privé et avoir un dialogue intime avec un compilateur et son programme ;
  2. Sortir en public et avoir un dialogue ouvert avec les autres êtres humains au sujet de son programme.

La plupart des programmeurs sont introvertis, ils n’ont pas besoin d’encouragements pour partir en courant, se retrouver seuls et passer du temps avec leur ordinateur. Ils le font naturellement. Livrés à eux mêmes, c’est la seule chose qu’ils feraient de toute façon. Je ne les blâme pas pour ça ; les ordinateurs sont incroyablement plus rationels que les gens. C’est d’ailleurs ce qui nous amène le plus souvent dans ce domaine. Mais il est possible d’aller trop loin dans l’autre sens aussi. C’est beaucoup plus rare, parce que cela va dans le sens inverse de l’introversion naturelle de la plupart des développeurs de logiciels, mais cela arrive.  Prenons moi, par exemple. Parfois, je crains de passer plus de temps de parler programmation que de programmer tout court.

Le jour où j’en suis arrivé au point de passer plus de temps à parler de développement que de développer, ma plus grandeur peur a été concrétisée : je suis devenu un expert. La dernière chose dont le monde a besoin, c’est d’avoir encore plus d’experts. Les experts ajoutent systématiquement des commentaires éphémères au lieu de faire quelque chose de concret et de réel. Ils ne participent en rien de matériel à la construction de quelque chose qui dure ; à l’inverse, ils observent passivement le travail des autres et se contentent de faire des commentaires à la blablablabla qui n’en finissent jamais en tournant des phrases dans un style complexe et tourmenté, de manière à se gonfler un peu l’ego. C’est pathétique.

C’est peut-être pour ça que cet article de SEO Black Hat m’a autant inspiré et motivé :

Do it F***ing Now.

Traduction :

P*tain, Fais Le Maintenant.

N’attends pas. Ne procrastine pas. Les vainqueurs ne sont pas ceux qui trouvent les meilleures excuses pour ne pas faire ce qu’ils savent comme un potentiel de gain d’argent. Les vainqueurs sont ceux qui savent organiser leurs priorités et remplir leurs journées.

Fais une liste des actions correspondantes aux tâches importantes et assure toi qu’elles soient réalisées. Tous les projets que tu as en tête devraient être en mouvement. Si tu n’avance pas, tu stagne.  Chaque pas que tu fais ne dois jamais se transformer en « pour le reste je m’y consacrerai la semaine prochaine ». Si ça peut te faire gagner de l’argent :

P*tain, Fais Le Maintenant.

Certains d’entre vous peuvent penser que le « P*tain » est en trop. C’est faux. Il vous faut l’impact. Il vous faut cette force, pour arriver à créer cet appel à agir, ce coup de pied au derrière qui va vous faire bouger. Sinon, vous allez finir comme la plupart des gros loosers qui avaient eu une super idée il y a longtemps mais qui n’ont jamais rien fait. Les rêveurs ne gagnent jamais d’argent. Ceux qui se bougent, si. Et ceux qui se bougent, p*tain, le font maintenant.

Note personnelle : cette suite d’expressions est intraduisible, mais j’aime bien

  1. Do it.
  2. Do it right.
  3. Do it right now.
  4. Do it f***ing right now.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>