Le Commodore 64 est de retour !

Voici, comme à mon habitude, une traduction de quelque chose que j’ai particulièrement apprécié. Comme d’habitude, pour mes quelques 300 lecteurs abonnés à mes flux, cela ne concerne qu’une infime partie de la population : ceux qui veulent bidouiller, et / ou, ceux qui connaissent le Commodore 64.

Le nouveau Commodore 64 vu de face

Le Commodore 64 est de retour, et il laisse la version de 1982 dans la poussière !

Le Commodore 64 était une excellente machine 8 bits, et le second de ma jeunesse.
Il semblerait bien qu’il fasse un come-back en 2011 !
Commodore USA a fait un truc super sympathique : ils ont mis un mini PC embarqué (Mini-ITX) dans la coque d’un Commodore 64. Il est donc possible de démarrer sur un système classique de type Windows ©, ou de charger l’OS Commodore 1.0, avec une sélection de jeux classiques, quelques applications et tout un paquet de programmes open-source. Il semblerait que cette dernière option arrive un peu plus tard, mais pour l’instant la machine est livrée avec un copie d’Ubuntu 10.04.

Le nouveau Commodore 64 vu de dos

Alors, comparé au modèle originel, qu’y a-t-il de mieux ou de moins bien ?

C64 (prix : 595 dollars en 1982, soit 1367 dollars ajourd’hui)

  • Processor 8-bits 6510 à 0.985MHz, technologie MOS
  • 64 Kb RAM (38Kb pour les programmes BASIC)
  • Chipset graphique VIC-II, technologie MOS (16 couleurs, 112 sprites maximum)
  • Chipset sonore SID, technologie MOS

C64x (Price: starting at $595)

  • Processur Intel Atom 1.80GHz
  • Jusqu’à 4Gb RAM
  • Chipset graphique Nvidia ION2 (nombre illimité de sprites (enfin on suppose))
  • Audio 6 canaux Realtek HD

Je ne vais rentrer plus dans les détails, mais les nostalgiques vont se régaler !
De plus, le clavier n’était à l’époque pas mauvais, surtout comparé aux claviers d’aujourd’hui !

L’article original est ici.

One comment

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>