Word 2007 : des améliorations incontournables

Je dois vraiment rendre à César ce qui est à César. Et donc à Word ce qui est à Word. Restons honnêtes.
En fervent utilisateur de logiciels Open Source, j’essaie tant bien que mal d’éviter Microsoft © Word mais le constat est simple : le temps de tout réapprendre sur LibreOffice passe par une période si longue de frustration que j’ai préféré passer à Microsoft © Word 2007.
Bien évidemment, je n’ai eu de cesse de critiquer le fameux nouveau bandeau de boutons, qui a pris la tête à bon nombre d’entre nous, et qui continue à me prendre la tête sur beaucoup de points, mais Microsoft © Word 2007 a des améliorations tout à fait notables et dont ils ne se vantent pas trop, mais dont je vais faire l’éloge :

  • Copier coller d’URLs : ici, plus de prise de tête. Dans 2003, on copie colle une URL, et là le curseur restait collé à l’URL et tout ce qu’on tapait faisait partie de l’URL, ce qu’on ne veut, dans 99,99 % des cas, jamais. Sur 2007, hop, le coller fonctionne parfaitement, il ajoute automatiquement un espace et on peut continuer à taper comme si de rien n’était ;
  • Gestion des paragraphes solidaires. Le principe est que, très souvent, on fait un paragraphe et juste en dessous on y intègre une image. Cette image, souvent, ne rentre pas dans la page, et hop, saute sur une page suivante. Il faut alors la sélectionner, et remonter avec la souris sur le texte qu’on veut « collé » à l’image, et bouton droit => paragraphe => « paragraphe solidaire » et hop le texte devient « solidaire » de l’image et y reste collé. Sur 2003, soyons honnêtes, ça fonctionnait. Mais mal, très mal. Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis arraché les cheveux parce que ça fonctionnait mal, voire pas du tout. Là, je n’ai jamais eu de problèmes. Absolument jamais, ça fonctionne parfaitement. Le rêve ;
  • Copier coller intelligent : une fonctionnalité aussi géniale que pratique c’est le copier coller intelligent (enfin c’est moi qui l’appelle ainsi) : supposons que vous soyez dans un paragraphe tout en italique. Vous allez dans un autre paragraphe, qui, lui est tout en gras avec une fonte totalement différente. Vous faites copier, vous revenez dans votre paragraphe italique, et vous collez. Et là c’est la magie : Word s’aperçoit que le texte vient d’un « ensemble homogène ou tout est en gras », vers un « ensemble homogène ou tout est en italique ». Il s’adapte et change la fonte, et le passe automatiquement en italique. Géniallissime. Encore plus fort : si, dans ce texte, il y a quelque chose qui ne fait pas partie de cet ensemble homogène par exemple un texte en « Courrier New », alors il laissera ce morceau, et uniquement lui, en « Courrier New ». Mais mieux encore ! Juste à côté du texte collé apparaît une petite icône, et si vous cliquez dessus, il vous propose tout de même de garder la mise en forme d’origine, au cas peu probable où vous le vouliez. Le top du top ;
  • Mode Plan : l’équipe de Word s’est enfin aperçue que le mode « affichage plan » était un mode juste temporaire, dont on n’avait que ponctuellement besoin. En pratique, hop, on clique sur « Affichage », et là il y a une icône « Plan », on clique dessus, et on a l’affichage sous forme de plan. Pratique, en plus avec les icônes très grosses, peu de chance de cliquer au mauvais endroit. Et là dès qu’on a cliqué dessus, hop une grosse icône en rouge apparaît : fermer le mode Plan. Donc dès qu’on a fini d’ajouter les titres et sous titre afin d’avoir une organisation du document un peu cohérente, hop un clic et on ferme le mode « Plan ». Tip top. Encore une fois je ne dis pas que Word 2003 ne l’a pas, je dis que c’est une fonctionnalité améliorée.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>