Mes musiques

Avec Dire Straits (qui n’a que très peu de rapport), les albums d’Extreme sont aussi les seuls albums que j’écoute encore 15 ans après et qui me donnent encore des sensations, qui suggèrent toujours des émotions et me font rêver.

Extrême (prononcez « aix-twiiime »): vraiment très peu de personnes connaissent leurs albums, à part une vieille chanson (vieille = une quinzaine d’années) qui a été un temps à la mode, qui est presque à mon sens une des plus mauvaise de leur album : « More than words ». Limite ils ont fait ça pour vendre l’album.

Ce groupe n’est pas bien, il n’est pas cool, il est pour moi vraiment la perfection.

Album #1 : Pornograffiti : le rythme Rock’n roll avec des excellents guitaristes (je n’ose pas dire « Hard Rock » parce que ça pourrait être mal interprété) et des chansons qui donnent envie de bouger est tout simplement géniallissime.

Album #2 : Yours, Mine & The Truth : Traduction (approximative) : « Vos idées, les miennes, et la vérité ». Déjà vous avez le ton de l’album. Même s’il bouge toujours très bien, il est déjà plus lent, il y a plus de mélodies douces, plus de violons, et les paroles, mon Dieu, les paroles… rien que d’y penser… pour résumer :
– dans la section « vos idées » : l’une s’appelle « pourquoi les faiseurs de paix meurent ? » avec un speech original de Martin Luther King qui s’intègre de manière fluide dans la chanson, une autre s’appelle « le zoo politique », rien que la première chanson est tout simplement sublime : on entend le père qui parle à son fils : « tu vas faire ci et ça ok ? tu m’ENTENDS », et si on écoute bien on entend le fils qui répond « oui papa ». Si on écoute plus attentivement, on l’entend sa voix qui se modifie, il répète encore 3 – 4 fois « oui papa » et sa voix change, en s’éloignant, à la fin on entend très lointaine une voix d’homme qui dit « oui, papa »… c’est digne d’un Pink Floyd des temps modernes.
– ensuite section « mine », toutes les chansons sont intimes, et superbes, il y a des choses sympathiques comme « je suis un tragico comique » dans laquelle il raconte ses péripéties de personne super maladroite qui tente de draguer (on a tous connu à un moment ou à un autre ce genre de situation), et d’autre chansons qui m’ont bouleversé au sens propre : je découvrais l’album en même temps qu’une amie de 17 ans s’est tuée en mobylette, et une des chansons qui est l’incarnation de la pureté et du questionnement sain demande : « please tell me God isn’t dead… » (« dis moi que Dieu n’est pas mort »), « Look at all the lonely people loosing faith in a world full of despair please tell me God isn’t dead… » (« Regarde tous ces gens qui perdent la foi dans un monde plein de désespoir s’il te plait dis moi que Dieu n’est pas mort »), qu’on soit croyant ou pas, la voix, la question, la force de la musique, le ton qui monte, à la fin le chanteur crie vraiment, on sent qu’il pose la question en hurlant « s’il te plait dis moi que Dieu n’est pas mort ! » et à la fin il n’a pas de réponse, il se termine en disant doucement « je veux savoir… » presque comme s’il parlait à soi même… rien qu’en l’écrivant j’ai l’estomac qui se retourne, c’est vraiment, vraiment… c’est beau.
– et pour finir la section « the truth », la vérité. Je ne peux pas la décrire tellement cette section est belle, et je ne veux pas vous influencer en quoi que ce soit. C’est à vous de la découvrir. Les deux dernières chansons, les paroles, bref, tout est absolument sublime.

Album

Ce que je dis notamment concernant le « yes daddy, yes daddy, yes daddy… » (« oui papa »), je l’ai découvert quelque années après, alors que je trouvais déjà cet album sublime. C’est le genre de détail, le genre de chose qui montre que cet album ainsi que les autres et travaillé de fond en comble, que le moindre détail est calculé, qu’il faut que la moindre chose suggère, apporte, et touche sa cible.

Attendez ce n’est pas tout ! Je n’ai pas parlé de la qualité d’écoute ! Quant à la technique du son pur… Après avoir entendu le Titanic sur des baffles d’une qualité incroyable et avoir eu vraiment l’impression que Céline Dion était à deux pas de moi, les albums d’Extrême sont les seuls autres albums qui ont fait cette impression sur ces baffles. Ça m’a donné une gifle : j’avais l’impression . Ces albums sont d’une clarté sonore tout simplement extraordinaire.

Si vous aimez :
– le rock’n roll,
– la guitare électrique,
– les émotions fortes,
– accessoirement chercher à comprendre le sens profond d’un album,

alors courrez les acheter. Et ne cherchez pas à les télécharger illégalement ils ne sont même pas en partage (grr) !

Publié dans

2 comments

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>