Mots-clé : compiler

Linux : compilation de Python en local

A l’IUT d’Aix en Provence, tous les ordinateurs sont gérés à distance, et sous Linux, aucune possibilité d’installer un logiciel.
Par contre, il est possible de compiler en local !

Compilation Python

Récupérez les dernières sources sur le site officiel.
Puis allez dans le dossier source et tapez :

./configure --prefix=$HOME/python
make && make install

A partir de là, sous PyCharm, précisez le chemin Python qui correspondra à votre $HOME/python et précisez que vous voulez installer les packages dans le répertoire de l’utilisateur courant (une case à cocher).

Et voilà : vous aurez un serveur Web Python et pourrez développer et installer tous les packages et librairies que vous voulez !

UglifyJS : meilleur et plus rapide que Google Closure Compiler et YUI

Merci à Mathieu Robin, ici, pour les petites explications de jQuery 1.5, dans lequel on peut lire qu’ils ont laissé tomber Google Closure Compiler pour UglifyJS.

UglifyJS est une librairie de compression/optimisation de code JavaScript. Dit autrement, vous écrivez votre code en JavaScript, vous le testez, avec les commentaires et tout et tout, et puis dès que vous pensez qu’il est prêt, hop, vous le passez à la moulinette UglifyJS et vous aurez un code super compressé, sans aucun commentaire, mais qui fonctionnera à l’identique de l’original, et vous pourrez le mettre sur votre serveur de production.

PS : Si si il est bien 2:44 du matin, j’ai fini de donner le bib’ à mon fils (^_^)

Compilation du serveur JACK

Ouf ! J’ai enfin réussi à compiler une version du serveur JACK 1.9.6.
A chaque fois il me disait qu’il manquait quelque chose, et je devais l’installer.
Voilà comment ça s’est passé : j’ai récupéré la dernière version de JACK, puis je l’ai décompressée et je suis allé dans le répertoire en shell :
cd ~/Bureau/jack-1.9.6
De là, j’ai commencé à essayer de compiler :
> sudo ./waf clean && sudo ./waf configure --alsa
A chaque fois, il y avait des lignes où il me disait « no » au lieu de « yes », par exemple :
Checking for alsa >= 1.0.18 : ok
Checking for libfreebob >= 1.0.0 : no
Checking for libffado >= 1.999.17 : no
Checking for header sndfile.h : no

Alors voici la solution pour la plupart des choses manquantes : il faut installer la version de développement.
Donc (1) demander de chercher parmi tous les packages existants : prenons l’exemple avec sndfile :
sudo apt-cache search sndfile
Et là malheureusement il trouve plein de fichiers. Alors on filtre en précisant qu’on ne veut que du « développement » = « dev » :
sudo apt-cache search sndfile | grep dev
Et là il ne reste plus que deux lignes :

libsndfile1-dev - Development files for libsndfile;
mffm-libsndfilew-dev - wrapper for the libsndfile

Avec ces deux lignes, il faut prendre la plus « logique », ici donc la première, et installer en copiant collant le premier mot, ici « libsndfile1-dev » :
sudo apt-get install libsndfile1-dev

Vous continuez comme ça jusqu’à ce que vous n’ayez plus que des « yes » partout.
Ensuite, il se peut que vous ayez l’erreur :
«Unknown driver "alsa"»

La solution est simple (mais encore une fois il fallait la trouver) : il vous faut lors de la configuration de la compilation, préciser qu’il faut ajouter le driver « alsa » :
sudo ./waf clean && sudo ./waf configure --alsa
Et enfin l’ordre qui devrait fonctionner jusqu’au bout :
sudo ./waf install
Ensuite, peut être que vous êtes dans le même cas que moi à savoir que sous Ubuntu, vous avez installé la version « officielle ». Cette dernière est installée dans /usr/bin :
/usr/bin/jackd
Mais la nouvelle que vous venez tout juste de compiler a peut être été installée ailleurs !
Mettez à jour la liste de tous les fichiers de votre ordinateur :
> sudo updatedb
Et cherchez tous les fichiers « jackd » :

> sudo locate /jackd | grep ckd$ | more
/etc/default/jackd
/home/olivier/Bureau/jack-1.9.6/build/default/linux/jackd
/home/olivier/Téléchargements/jackd
/usr/bin/jackd
/usr/local/bin/jackd
/usr/share/doc/jackd
>

Vous voyez qu’il y en a deux qui semblent identiques. Voyons en détail :

> l /usr/bin/jackd
-rwxr-xr-x 1 root root 23096 2010-02-23 17:48 /usr/bin/jackd
olivier@olivier-laptop:~/Bureau/jack-1.9.6$ l /usr/local/bin/jackd
-rwxr-xr-x 1 root root 18727 2011-01-08 00:26 /usr/local/bin/jackd
>

Eh oui, effectivement, celui que vous avez compilé se trouve dans « /usr/local/bin » et le vieux dans « /usr/bin »
Donc il vous suffira de changer la ligne de commande du JACK Audio Connexion Kit :
/usr/bin/pasuspender -- /usr/local/bin/jackd
Et enfin, halleluja, tout fonctionnera !

Un très grand merci à LinuxMAO où j’ai trouvé cette information.

Enfin tout ça n’est que pour réussir à faire tourner une dernière version du serveur JACK…
C’est marrant avec Linux. Parce qu’on a toujours l’impression que c’est compliqué, mais au final on maitrise tellement mieux la chose que c’est bien plus agréable en fait que sur Windows, où, lorsqu’il arrive quelque chose qui ne fonctionne pas, on ne sait jamais comment le corriger… et pourtant ça fait 17 ans que je suis exclusivement sous Windows !