Des travailleurs tués en Chine pour le compte d’Apple

Oui, le titre n’est pas exagéré, vous pouvez le lire ici :

Travailleurs tués en Chine pour Apple.

Le téléphone sonne à la maison de Mr. Lai. « Êtes-vous le père de Lai Xiaodong ? » demande-t-on. Six mois plus tôt, le jeune homme de 22 ans a déménagé pour Chengdu, au sud de la Chine, pour devenir l’un de ces millions d’employés qui font fonctionner le plus grand, le rapide et le plus sophistiqué de tous les systèmes de manufacture sur terre. C’est ce système qui a donné la possibilité à Apple et d’autres compagnies, de créer des choses aussi rapidement qu’elles en rêvaient.

« Il a de gros problèmes, venez à l’hôpital aussi vite que vous pouvez », dit la voix au téléphone.

Sur la décennie, Apple est devenue une des plus riches compagnies au monde. En grosse partie par la gestion de la manufacture. Apple et ses amis de la haute technologie ont réussi à atteindre une rapidité d’innovation presque jamais atteinte dans l’histoire de l’humanité.

Néanmoins, les travailleurs qui assemblent les iPhones, iPads et autres outils « high tech », travaillent dans des conditions très dures, voire inhumaines : il suffit juste de parler avec les employés qui sont dans ces manufactures, d’écouter leurs avocats, mais même tout simplement lire les documents officiels publiés par les compagnies elles-même. Les problèmes sont très variés et concernent, entre autres, des problèmes de sécurité qui peuvent aller tout simplement jusqu’au handicap définitif, ou la mort.

Les employés travaillent de manière excessive, entre 10 et 20 heures par jour, souvent sept jours par semaine, et dorment entassés dans des dortoirs, comme du vulgaire bétail. Certains employés avouent qu’ils devaient rester si longtemps debout qu’ils en arrivaient à ne plus sentir leurs jambes et lorsqu’ils devaient se déplacer, il n’arrivaient presque plus à marcher. Les enfants ont toujours travaillé pour construire les produits Apple, et ses fournisseurs ont depuis toujours ignoré la gestion des déchets toxiques et crée de faux enregistrements, si l’on lit les documents de groupes de défense qui sont, en Chine, considérés comme des sources fiables.

Il y a deux ans, 137 travailleurs pour Apple en Chine de l’ouest on été gravement intoxiqués après qu’ils aient commandé des produits de nettoyage inappropriés pour nettoyer les écrans d’iPhones.

Durant les sept derniers mois, deux explosions dans les usines d’iPad ont tué quatre personnes et en ont blessé 77.
Pourtant, avant ces explosions, Apple avait été alerté des conditions dangereuses dans l’usine de Chengdu plant, si l’on en croit le groupe de défense qui a publié officiellement cet avertissement.

« Si Apple avait été avertie et n’a rien fait, c’est répréhensible par la loi », explique Nicholas Ashford, un représentant du NACOSH (National Advisory Committee on Occupational Safety and Health), un groupe qui conseille le département de travail des État-Unis (United States Labor Department).

Mais ce qui est moralement répugnant dans un pays, est accepté comme des pratiques commercial dans un autre, et des compagnies se servent de ce principe.

Cela correspond bien au comportement (qui est en totale opposition avec ce que beaucoup de médias diffusent) qui a toujours été celui de Steve Jobs.

Si vous en voulez plus :

Travailleurs tués en Chine pour Apple.

One comment

  1. Ro6gnol

    Oui, il faut en parler.
    L’expression « chômeur en France, esclave en Chine » prend du sens tous les jours depuis quelques temps…
    Et Apple n’est qu’une société parmi d’autres.

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>