Mots-clé : apache

lua : avantages et inconvénients

Résumé

Je viens de créer ma première application Web en lua.

Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est : google est votre ami, mais pour résumer :

Je commence par les inconvénients parce qu’ils sont tellement particuliers qu’il faut les avoir en tête avant d’aller plus loin. Si jamais ça ne vous rebute pas trop, lisez les avantages et ce sera à vous de juger, si, en mettant le tout sur votre balance, ça penche plus vers le positif ou vers le négatif.

En résumé, tous les avantages qui suivent font que, même s’il faut pas mal se débrouiller au début parce qu’il manque beaucoup d’outils « déjà faits », au final le langage est tellement lisible qu’on arrive assez rapidement à se faire ses outils, et en allant un peu plus loin, la maintenance (qui est la chose la plus coûteuse sur les grosses applications) se retrouve améliorée au lieu d’être dégradée. Après, c’est un constat qui n’engage que moi, mais de très grosses applications, notamment nmap tournent d’ores et déjà avec une liste faramineuse de plugins, tous écrits en lua, et facilement compréhensibles.

Inconvénients

Voici les inconvénients de base, qui ne sont pas propres au langage :

  • il faut tout faire soi-même :
    • aucune gestion avancée des fichiers (de base, sans aucun module complémentaire, il ne sait même pas dire si un fichier existe ou pas)
    • côté Web, aucune gestion des sessions
    • côté Web, rien de base en ce qui concerne le json (j’ai plus d’une demi journée à chercher une implémentation entièrement potable de json)

Voici les inconvénients du langage même :

  • Il ne connait pas les classes d’origine, il faut faire un hack pour « simuler » des classes
  • Par conséquence, il n’y a aucune notion d’héritage, à moins de hacker là aussi.
  • Tous les entiers sont des flottants par défaut
  • Aucune possibilité de trace simple. Si on veut remonter dans la pile d’appels, on ne peut sortir qu’une seule ligne (on précise le niveau de la pile)
  • Toutes les variables sont globales par défaut, sauf si on précise systématiquement local
  • La syntaxe permet des horreurs innommables : si jamais on ne passe qu’un seul paramètre, les parenthèses ne sont pas obligatoires, ce qui donne quelque chose de possible comme : mafonction{a=12,b=13}
  • Les séparateurs ne sont pas clairement définis – et c’est volontaire pour permettre plus de liberté, donc on peut écrire ceci : local a = { b=15; c=23 } ou ceci : local a = { b=15, c=23 }. Imaginez le problème… On voit déjà qu’en Php, en laissant un peu de liberté, on arrive à un bazar gigantesque à l’échelle planétaire, je vous raconte même pas ce qu’il est possible de faire ici
  • Les packages en tant que tel n’existent pas, et il faut là aussi faire des bidouilles pour « simuler » des packages
  • Il y a ici aussi, comme en JavaScript, la notion de « closure » afin de pouvoir faire sortir des variables hors d’un contexte d’où elles ne sont pas censées sortir. Certains voient les closures comme un avantage, moi qui ait programmé en C – et un peu en C++ – je vois les closures comme une solution pour pallier à un défaut du langage, en bidouillant.
  • Le signe différent n’existe pas sous la forme classique <> ou encore != mais il s’écrit ainsi : ~=
  • Pour supprimer une variable (unset() en Php), il faut la mettre à nil. Bizarre. Supprimer l’indice 12 : a[12] = nil
  • Attention tenez vous bien j’ai gardé le pire pour la fin : les indices des tableaux commencent à 1. Ce n’est pas une blague. En C, C++, Java, JavaScript, Python, bref, dans tous les langages que je connais, les indices de tableau commencent à 0, et là non, ils commencent à 1. C’est à la limite la seule et unique chose qui me rebute énormément tellement c’est problématique, car, de plus, une des grosses forces mises en avant du lua, c’est le fait qu’il gère extrêmement bien les tables. Oui, mais les indices des tableaux commencent à 1.

Avantages

Je ne sais pas pourquoi, mais lua me plaît. Et je pense que tous les développeurs qui aiment bien ce langage sont un peu comme moi. Il a énormément d’inconvénients, pourtant il des côtés tellement pratiques qu’au final, on l’aime bien. Un peu comme moi (…).

Parmi les avantages que j’apprécie particulièrement :

  • Pas d’accolades ouvrantes / fermantes, mais juste le début d’une déclaration (function, if, ou for), et la fin avec un end. C’est juste plus lisible qu’ouvrir des accolades et fermer des accolades (et croyez moi, je m’y connais bien dans ce domaine !)
  • Les assignations multiples : il est possible d’assigner plusieurs choses en une seule ligne, et ça reste lisible (j’insiste sur ce dernier point : ça reste lisible). Exemple concret : a, b = b, a;. Ce code va inverser les deux valeurs.
  • Même chose que précédemment mais pour les fonctions : elles peuvent renvoyer plusieurs valeurs, et par là même, on peut faire plusieurs assignations et ça reste lisible. Exemple simple : x, y = getCoordonneesJoueur(); ou plus classique handle, error = ouvrirFichier(nomfichier). Avec ce dernier code, si handle vaut nil alors on affiche error qui est rempli.
  • Machine virtuelle : il tourne systématiquement dans une machine virtuelle, ce qui implique par là même une impossibilité technique de défaillance, et c’est vous-même qui précisez, pour les modules qui tourneront, quelles sont les fonctions sont accessibles – ou pas. Si la NASA se sert activement de LUA ce n’est pas pour rien. Ce qui me permet d’enchaîner sur le point suivant.
  • Un des gros intérêts est de pouvoir créer des plugins, les lire et les interpréter, un peu comme en Php, eval(). Comme ces plugins sont dans une machine virtuelle très stable et éprouvée, vous pouvez mettre en place un système de plugins très performant, efficace et stable. Rien que le fait de pouvoir faire cela peut être une motivation pour apprendre le lua, car il y a très peu de langages qui tournent de manière aussi sécurisée, et aussi rapidement que lua (voire aucun).

/mot-cle/apache/

Activemq : principe de messagerie interne producteur / consommateur

J’ai eu un besoin que je pensais assez particulier, mais qui, en fait, dans certains cas, semble tellement récurrent que beaucoup de choses ont déjà été faites dans ce sens.
Mon besoin est simple :

J’ai un site distant qui est d’accord pour qu’on l’interroge en lui demandant des informations sur des Ids, mais pas très souvent : une demande toute les 5 secondes. Par contre, lors de la demande, on peut lui faire passer plein d’Ids (jusqu’à 100 !).

Donc j’ai fait un script Php, lancé à la main, qui tourne en boucle, et qui va interroger ce fameux site, toutes les 5 secondes.
Une fois ce script fait, j’ai besoin que l’on puisse préciser « à la main » les Ids. Je fais donc un site Internet, et je mets à disposition de tout le monde la possibilité d’entrer des Ids « à la main ».

Problème

La demande Internet peut se faire n’importe quand, et il faut que la réponse soit rapide, donc que la demande soit immédiatement inclue dans le « paquet » lors de la prochaine interrogation. De plus, il peut y avoir plein de demandes à la fois. Et elles doivent toutes s’ajouter facilement.

Solutions

Plusieurs solutions sont possibles :

  1. Utiliser une sorte de dossiers « partagés » où d’un côté le Web/Php dépose un fichier avec un Id, et attend dans un autre dossier la réponse comportant le même nom de fichier ; gros problème : ce n’est pas une méthode 100% fiable ;
  2. Faire un serveur interne qui attend des informations, et lorsque son timer tombe, hop, fait la demande. Gros problème : écrire un vrai serveur Web en Php n’est pas une chose facile, et je n’ai pas le temps de faire tout ça ;
  3. Faire une écriture en base de données pour chaque demande Web, et du côté script, faire un simple « SELECT * FROM… WHERE DATE_DEMANDE IS NULL » (ou quelque chose comme ça). Problème bloquant : comment faire pour signaler à chaque demande Web que leur réponse est disponible ?
  4. Dernière solution : utiliser quelque chose qui existe déjà et tourne très bien : un serveur producteur/consommateur (je l’appelle comme ça mais ce n’est pas le vrai nom). Il implémente en gros tout ce que je demande : d’un côté le client qui envoie des messages, et peut – ou pas – attendre un retour de manière bloquante, et de l’autre côté, le serveur qui lit les messages qui arrivent quand il en a envie, et peut leur répondre facilement – quand je dis « facilement », je parle du point de vue du code à faire en Php.

Solution finale

La dernière solution existe, tourne depuis bien longtemps, fait partie de l’association Apache, et a une implémentation en Php, soit tout ce que je veux : cliquez ici pour plus d’informations : http://activemq.apache.org/

Résumé mémo pour mon installation sous Linux (car si je change de serveur j’aurais besoin de me souvenir de ce qui suit !) :

  • apt-get install activemq
  • Ce qui m’a fait perdre beaucoup de temps : la configuration est la même que le principe available/enabled de la configuration du serveur Web Apache, à la différence près qu’une configuration n’est pas un fichier simple, mais un dossier. Il faut donc faire un lien symbolique dans le dossier enabled sur le dossier d’exemple : sudo ln -s ../instances-available/main/
  • Pour le lancer, faire le grand classique et ne pas suivre d’autres suggestions moisies qu’on trouve un peu partout sur le Web. Simplement service activemq start
  • Enfin, installer en Php. Sur Debian, si on enlève le temps de recherche, ça prend deux minutes maximum : pecl install stomp. L’installation de stomp pour activemq va compiler une extension pour Php. Il suffit de l’inclure dans /etc/php.ini (je l’ai ajouté en fin de fichier, ça a parfaitement fonctionné) : extension=stomp.so. Au cas où, n’oubliez pas de redémarrer le serveur Web ! service apache2 restart

Et voilà tout fonctionne ! Le meilleur exemple – et plus parlant – à mon sens se trouve ici. Code très simple et efficace.

/mot-cle/apache/

WordPress : notes pour les débutants

Petites notes que j’ai apprises lors du développement d’un plugin qui créait des champs entièrement personnalisés :

Les filtres et les actions se ressemblent beaucoup à la fois dans la documentation et dans la déclaration, pourtant :

  • un filtre est une fonction qui reçoit quelque chose en paramètre et qui doit renvoyer quelque chose en paramètre, et s’il n’y a aucune modification du paramètre qui arrive, elle doit obligatoirement renvoyer le paramètre entrant ;
  • par opposition, une action est une fonction qui ne reçoit pas forcément quelque chose en paramètre et surtout, qui n’a pas besoin de renvoyer quelque chose (même si elle renvoie quelque chose, c’est ignoré).

Dans beaucoup de fonctions, il y a deux versions : avec et sans get_ :

  • the_ID(); et get_the_ID();
  • the_category(); et get_the_category();

La version sans le get_ affiche le contenu correspondant (= echo) alors que la version avec get_ renvoie le contenu correspondant, il faut donc utiliser cette dernière en l’assignant à une variable (par exemple : $categorie = get_the_category();).

Enfin dernière astuce : très souvent (voire tout le temps), les fonctions qui commencent par wp_ affichent le contenu, elles font un echo. Exemple de code que j’ai trouvé un peu déroutant quand on ne sait pas ce qu’il en est :

echo '<div class="form-wrap">';
wp_nonce_field(
    'ma_cle_unique',
    'ma_cle_unique_nonce'
);
echo '</div>';

Ici, wp_nonce_field() affiche quelque chose. Les fonctions qui commencent par wp_ affichent quelque chose.

Voilà. En espérant que cela évite à des personnes de perdre autant de temps que cela m’en a fait perdre…

/mot-cle/apache/

vim et xdebug principes de base pour y arriver

Le principe est de comprendre comment fonctionne xdebug sinon vous n’arriverez jamais à faire du pas à pas en Php.

L’idée plutôt bizarre mais fonctionne très bien, et ça semble le moyen le plus efficace pour y arriver.

Voici comment fonctionne une session de déboguage et après vous pourrez en déduire ce qu’il faut pour avancer :

  • Le client Web = Chrome demande une page en précisant qu’il veut faire du débogague pas à pas (ajouter dans l’URL XDEBUG_SESSION_START=1 (c’est la valeur xdebug par défaut))
  • Lorsque cela arrive sur le serveur Apache, ce dernier fait passer la demande à toutes les librairies liées à Apache, comme d’habitude. Ici, parmi celles qui l’ont demandé, il y a xdebug
  • Là, xdebug voit XDEBUG_SESSION_START=1. Il va alors essayer de se connecter au serveur de déboguage qu’on a configuré via ces directives dans php.ini :
    zend_extension=/chemincomplet/xdebug.so
    xdebug.remote_enable=1
    xdebug.remote_host=127.0.0.1
    xdebug.remote_port=9000
  • Oui j’insiste bien : Apache devient un client, et se connecte à un serveur de déboguage
  • C’est pourquoi dans vim, même si, comme moi, vous arrivez à installer correctement l’extension pour faire du pas à pas Vdebug, tant que vous n’aurez pas compris ce que j’explique juste avant, vous n’arriverez pas à faire du pas à pas
  • Donc dernière étape : je vous explique l’ordre correct de lancement des applications pour réussir à déboguer :
    1. Préparer l’URL concernée dans le navigateur avec le paramètre XDEBUG_SESSION_START=1
    2. Lancer vim avec l’extension Vdebug
    3. Appuyez sur <F5> dans vim afin qu’il se mette en mode serveur et qu’il attende une connexion. Là un message vous affiche qu’il attend 20s.
    4. Allez dans le navigateur et validez l’URL (entrée ou ‘Refresh’)
    5. Regardez vim: automatiquement il passe en mode pas à pas ! C’est magique, génial, efficace et la crème de la crème : vous pouvez déboguer directement sur un serveur distant quand vous connaissez vim. Le top.

Une fois en mode débogage, voici les raccourcis possibles :

<F5> : start/run (jusqu’au prochain breakpoint/ou fin du script)
<F2> : pas par dessus
<F3> : pas entrant dans la fonction
<F4> : sauter à la fin de la fonction
<F6> : stopper le déboguage
<F7> : detacher le script du débogueur
<F9> : continuer jusqu’au curseur
<F10> : mettre un breakpoint
<F11> : voir les variables du contexte (p.ex. après « eval »)
<F12> : évaluer une variable sous le curseur
:Breakpoint <type> <args>: mettre un breakpoint de n’importe quel type (voir :help VdebugBreakpoints)
:VdebugEval <code> : évaluer du code et afficher le résultat
<Leader>e : évaluer l’expression sous le curseur et afficher le résultat
Pour arrêter le déboguage, appuyez sur <F6>. Appuyez encore une fois pour fermer l’interface de déboguage.

If you can’t get a connection, then chances are you need to spend a bit of time setting up your environment. Type :help Vdebug for more information.

Voici une capture de vim / débogage de mon blog WordPress. En plus, en faisant du pas à pas dans WordPress, j’ai appris énormément de choses… Maintenant, à vous de jouer !

vim xdebug image

/mot-cle/apache/

Mots clés de tentatives de hack

Voici tous les mots clés les plus essayés afin de trouver des failles sur mes sites Web 

123flashchat.php 99billdo.php abf_js.php aboutinfo.php
about.php account.php acc.php add.cgi.php
add_link.php addpost_newpoll.php addressbook.php add_rss.php
addsite.php addvip.php ad_main.php adminhead.php
admin.loudmouth.php admin.php agenda2.php3 agenda.php3
ains_main.php ajouter.php akocomments.php annonce.php
announcements.php anzagien.php api.php archive.php
artlist.php athena.php auth.cookie.inc.php authenticate.php
auth.header.inc.php auth.sessions.inc.php auto_check_renewals.php autoindex.php
b2verifauth.php bb_admin.php BE_config.php bild.php
bingoserver.php3 block.php bp_ncom.php bp_news.php
buddy.php builddb.php calcul-page.php calendar.php
cal.func.php cart_content.php cart.php catalogshop.php
challenge.php change_preferences2.php chat.php checkout.php
CheckUpload.php ch_readalso.php circ.php classified.php
classified_right.php class.mysql.php clearinfo.php clear.php
click.php client.php cls_fast_template.php cn_config.php
comments.php common.inc.php common.php config.inc.php
config.inc.php3 config.php configuration.php configuration.php.bak
configuration.php.old confirmUnsubscription.php conf.php connect.php
connexion.php contacts.php content.php convert-date.php
corpo.php CoupleDB.php cp2.php crea.php
create_file.php creat_news_all.php cron.php cross.php
custom_vars.php datei.php debugger.php defaults_setup.php
defines.php depouilg.php3 development.php dfcode.php
dialog.php digg.php direct.php displayCategory.php
display.php dix.php3 dosearch.php download.php
dp_logs.php editor.php edit.php editprofile.php
editsite.php email_subscribe.php environment.php errors.php
es_custom_menu.php es_desp.php eshow.php es_offer.php
eventcal2.php.php event.php eventscroller.php examplefile.php
example.php ezusermanager_pwd_forgott.php faq.php fcring.php
feed.php Flickrclient.php fonctions_racine.php footer.inc.php
footer.php form.php forum.php frame.php
ftp.php function.inc.php function.php functions_mod_user.php
functions.php fusebox5.php galerie.php games.php
genepi.php generate.php gen_m3u.php getpage.php
get_session_vars.php global.php graph.php gruppen.php
header.inc.php header.php head.php hello_sir.php
helperfunction.php help.php help_text_vars.php hioxBannerRotate.php
hioxRandomAd.php hioxstats.php hioxupdate.php home1.php
home2.php home.php hsList.php iframe.php
i_head.php image.php importinfo.php import.php
i_nav.php inc_group.php include.php inc_manager.php
inc_newgroup.php.php inc_smb_conf.php inc_user.php index1.php
index2.php indexinfo.php indexk.php index.php
index.php3 info.php inhalt.php initialize.php
initiate.php init.php in.php install.php
ip.inc.php joinus.php jscript.php latestposts.php
latex.php lib.editor.inc.php libsecure.php license.php
linkadmin.php link_main.php list.php ListRecords.php
loader.php load_lang.php load_phplib.php login.php
login.php3 log.php maguz.php main.inc.php
mainpage.php main.php main_prepend.php mamboleto.php
manage_songs.php master.php mcf.php member.php
members_help.php menu.php menu.php3 middle.php
migrateNE2toNE3.php minica_down.php mini-pub.php mitglieder.php
MOD_forum_fields_parse.php modules.php movie_cls.php msDb.php
mysave.php naboard_pnr.php network_module_selector.php newsadmin.php
newsarchive.php news.php newticket.php noticias.php
nukebrowser.php online.php owimg.php3 page.php
param_editor.php photo_comment.php php121db.php php4you.php
phpCards.header.php phphtml.php php-include-robotsservices.php phpMyChat.php3
phpunity-postcard.php ping.php playlist.php plus.php
p-news.php pollvote.php pop.php popup_window.php
portfolio.php port.php prepare.php prepend.php
preview.php principal.php print.php process.php
profil.php protection.php qte_web.php quickie.php
quick_reply.php random2.php rdf.php reactivate.php
readmore.php read.php recent.php rechnung.php
reconfig.php redirect.php register.php releasenote.php
rempass.php report.php reset.php robotstats.inc.php
rpc.php rss2.php rss.php run.php
s01.php s02.php s03.php s04.php
save.php saveserver.php searchbot.php search.php
search_wA.php self_adherent.php services.php settings.php
settings_sql.php shopping_cart.php shoutbox.php show_archives.php
show.php signin.php sinagb.php sinapis.php
sitemap.xml.php slogin_lib.inc.php smarty.php smilies.php
social_game_play.php song.php source.php spellcheckwindowframeset.php
start.php stats.php stphpapplication.php stphpbtnimage.php
stphpform.php strload.php str.php styles.php
submit_abuse.php submit_comment.php subscp.php tags.php
taxonservice.php template_csv.php template.php themes.php
thumbnail.php timedifference.php toolbar.loudmouth.php toplist.php
top.php track.php ubbt.inc.php unavailable.php
unsubs.php upload_local.php upload_multi.php upload.php
up.php user_language.php user_new_2.php user.php
validate.php viewforum.php view_func.php view.php
viewtopic.php visible_count_inc.php visitor.php volume.php
votebox.php vote.php warn.php war.php
watermark.php window.php worldpay_notify.php wp-cache-phase1.php
wp-config.bak.php wp-config.php wp-config.php.bak wp-config.php.old
wp-login.php wptable-tinymce.php xarg_corner_bottom.php xarg_corner.php
xarg_corner_top.php xmlrpc.php xt_counter.php zipndownload.php

/mot-cle/apache/

Apache 2.4 : mod_rewrite et RewriteLog et httpd.conf : du changement

RewriteLog n’existe plus

Vous avez la description ici.

RewriteLog n’existe plus ; il faut mettre LogLevel et ensuite tracer le debug dans le errorlog via la commande :
tail -f error_log|fgrep '[rewrite:'

Mes anciens logs ressemblaient à ceci :
RewriteLog "/web/logs/bonnapizza.rewrite.log"
RewriteLogLevel 9

Maintenant ils sont tous ainsi :
LogLevel alert rewrite:trace2

/mot-cle/apache/

Packtlib : Mastering ExtJS : impressions à chaud

Pour les Anglais uniquement, vous serez sûrement intéressées :

Le livre Mastering ExtJS.

Mastering Ext JS montre aux lecteurs comment utiliser le potentiel de Ext JS au complet et créer une application au complet en partant de rien, mais explique aussi comment créer un thème WordPress avec ExtJS. Cette dernière section est assez surprenante, mais semble efficace.

  • Chapter 1. Getting Started
    Les bases pour installer ExtJS (LAMP, ou pour les newbies WAMP etc)
  • Chapter 2. The Login Page
    La plupart des applications ont une page d’identification. L’auteur explique comment faire l’identification « classique » avec ExtJS.
  • Chapter 3. Logout and Multilingual
    La plupart des applications ont une page de déconnexion, et en 2013, il faut savoir rapidement implémenter une autre langue. L’auteur explique comment faire cela : déconnexion et gestion du multilangue.
  • Chapter 4. Advanced Dynamic Menu
    Comment créer des menus dynamiques, qui sont constitués en fonction des droits de la personne connectée (cf chapitres 2 et 3).
  • Chapter 5. User Identification and Security
    Création d’une page de gestion complètes des identifications : comment donner les permissions à des utilisateurs (lister tous les utilisateurs, créer, éditer et supprimer des utilisateurs et aperçu d’une image d’un utilisateur qui va être envoyée).
  • Chapter 6. MySQL Table Management
    Création d’un système modulaire appelé « données statiques ». Liste de toutes les informations d’une table MySQL. Créer de nouveaux enregistrements dans la table. Live search sur les tables. Mettre en place des filtres. Éditer et supprimer des enregistrements. Créer un composant abstrait réutilisable pour toutes les tables.
  • Chapter 7. Content Management
    Gestion de contenu complexe avec ExtJS : comment gérer les associations many-to-many. Comment gérer et faire des formes avec les associations. Explication pour faire des composants réutilisables.
  • Chapter 8. Adding Extra Capabilities
    Possibilités supplémentaires. Comment imprimer des champs d’un panneau de type grille (GridPanel). Comment exporter des champs d’un panneau de type grille (GridPanel) en PDF ou au format Excel. Comment créer des graphiques /courbes. Comment utiliser des composants tiers ou des plugins.
  • Chapter 9. The E-mail Client Module
    Cette partie explique comment développer un client Web mail avec ExtJS. Comment dessiner le client email. Comment lister les emails. Comment créer la boîte de réception (gestion d’un TreePanel). Comment gérer le drag’n’drop entre deux composants (grid et tree). Améliorer le GridPanel de manière impressionnante (customisation).
  • Chapter 10. Preparing for Production
    Comment créer un thème personnaliser. Comment préparer (packager) l’application pour qu’elle soit prête pour la production. Comment utiliser le packager. Il peut sembler y avoir peu de choses dans ce chapitre, mais les explications sont longues et détaillées et j’ai appris énormément de choses.
  • Chapter 11. Building a WordPress Theme
    Je pensais que l’idée était de faire à la main un thème WordPress, mais non : l’idée est d’utiliser tout l’habillage au complet ExtJS, ainsi que le code JavaScript qui va avec, afin de l’intégrer dans une application WordPress. Comment fonctionne WordPress. Comment créer un thème, un header, un footer, une page principale, une Sidebar, une page d’articles et enfin une page de type « Page » (par opposition aux pages de type « Article »)
  • Chapter 12. Debugging and Testing
    C’est un des chapitres les plus pratiques pour la vie quotidienne : la plupart des outils avancés et peu connus y sont, pourtant il sont très utiles : comment déboguer une application ExtJS. Comment tester les applications ExtJS. Les outils utiles (JSLint, YSlow, Sas, Less, YUI Compressor…). Comment passer de ExtJS à une version mobile. Composants tiers et plugins utiles pour développer rapidement. Résumé

Au final, ce livre comporte beaucoup de choses intéressantes, et (à mon sens), même si vous êtes développeur avancé ExtJS, les trois derniers chapitres sont super intéressants et rien que pour ces trois derniers, même si vous trouvez qu’acheter un livre c’est trop cher (ce que je comprends ;)), les quelques 17 € que vous coûteront la version en ligne seront rapidement rentabilisés.

D’ailleurs en parlant de version en ligne, ils ont complètement refait leur reader en ligne, et ce dernier est très bien fait : moi qui suis très critique, je n’ai rien trouvé à redire !

/mot-cle/apache/

Php, AJAX et problèmes de cache sur iOS : comment les résoudre

J’ai expliqué qu’il fallait mettre, avant de faire le tout dernier ordre de sortie echo json_encode($resultat_final); les headers JSON.

header('Cache-Control: no-cache, must-revalidate');
header('Expires: Mon, 26 Jul 1997 05:00:00 GMT');
header('Content-type: application/json');

On m’a demandé à quoi servaient les entête de cache. J’ai expliqué que ça servait à s’assurer que les interrogations AJAX se feraient toujours (notez le futur), c’est à dire à demander au navigateur de ne rien garder en cache.

Comme toujours, ma mémoire me fait défaut mais mon expérience reste, et je savais qu’il faut éviter tout risque de problème cache.
J’ai retrouvé une explication concrète du problème : certaines versions du navigateur Safari sur iOS6 ne réinterrogent pas les appels AJAX.

Il suffit donc de faire deux choses :

  • Soit modifier la configuration Apache (c’est pour ça que j’ai consacré quelques heures sur les hôtes virtuels et leur configuration) pour qu’il y ait ces entêtes par défaut :
    Header set Cache-Control "no-cache"
  • Soit faire ma solution directement en Php (mais ça implique de le faire dans tous les retours AJAX – ce qui ne gêne en rien pour les petits projets)
  • Soit préciser en JavaScript de modifier le header :
    $.ajaxSetup({
        type: 'POST',
        headers: { "cache-control": "no-cache" }
    });

Toutes les solutions sont prises via le site de questions/réponses de reférence : en Anglais ici.

/mot-cle/apache/

Serveur Apache et mod_rewrite : mémo / astuces / hints / tips

Voici mes notes de règles de ré-écriture. Principalement des expressions régulières dont j’ai souvent besoin et que je n’ai pas en tête :

Problème :
Apache ajoute automatiquement des slashes / si c’est un répertoire.
Solution :
DirectorySlash Off
Risques de sécurite si ça n’est pas bien géré.

Problème :
Chercher une variable dans les paramètres _GET, y compris en plein milieu (les solutions en général ne sont valides que si la variable est au début dans le _GET)
Solution :
RewriteCond %{QUERY_STRING} (^|&)nomvariable=valeur(&|$)

Problème :
Prendre en compte toute une séquence de caractères sauf le slash
Solution :
RewriteRule ^/([^/]+)/?$ page.php?page=$1 [L]
ou encore prendre tout sauf le slash et le point :
RewriteRule ^/([^/\.]+)/?$ page.php?page=$1 [L]

/mot-cle/apache/