Dwarf Fortress

Malgré le fait que ce soit un jeu en plein développement, et en évolution permanente depuis déjà plus de quatre ans, Dwarf Fortress a déjà beaucoup de choses qui fonctionnent et qui fonctionnent même très bien.

Vous trouvez un blog ultra détaillé au jour le jour ici.
N’hésitez pas à aller chercher la toute dernière version. A la sortie de cette page, c’est la version 0.31.19 qui est en cours. Cliquez ici pour aller chercher la bonne version, en espérant que vous êtes sous Linux !.

  • Le monde est crée aléatoirement avec des civilisations distinctes qui s’étendent aléatoirement sur plus de 1000 ans d’histoire détaillée, des dizaines de cités, des centaines de forteresses, de grottes, et des régions avec des faunes diverses et variées ;
  • Le monde peut durer aussi longtemps que vous voulez, sur plusieurs parties complètement différentes, parce que tout est enregistré : ce qui est fait, mais les aussi les évènements historiques et autres choses sur la faune et le monde au complet ;
  • Dirigez vos nains lorsqu’ils cherchent fortune et gloire dans la montagne :
    • Fabriquez des bijoux, travaillez-les, embellissez-les avec des matériaux précieux, de l’or des bijoux, et plus encore ;
    • Défendez vous contre les civilisations hostiles, la faune et les animaux sauvages ;
    • Soutenez la noblesse lorsqu’elle fait des demandes à votre population ;
    • Faites ce que vous pouvez pour conserver vos nains contents et suivez leurs humeurs, et leurs aspirations lorsqu’ils se reposent et se détendent ;
    • La prise en charge de la profondeur (coordonnées X, Y et Z) vous donne la possibilité de créer vos forteresses sur plusieurs niveaux. Construisez des tours et conquérez le monde sous-terrain ;
    • Construisez des barrages pour détourner les rivières afin d’améliorer vos récoltes, ou de noyer vos adversaires… et n’oubliez pas la lave des volcans !
    • Les opérations chirurgicales, les attelles, les béquilles et bien plus : la santé des nains est importante, à vous d’aider à une meilleure gestion au lieu de les laisser livrés à eux-même (ce qui reste néanmoins possible) ;
    • Et bien, bien plus encore…
  • Jouez un aventurier solitaire en quête de gloire ou à la recherche d’une vengeance personnelle :
    • Re-rencontrez les adversaires de vos parties précédentes ;
    • Recrutez des gens dans les villes pour qu’ils vous accompagnent le long de votre périple ;
    • Découvrez tous les terrains sans aucune restriction ;
    • Parcourrez un monde gigantesque (les mondes peuvent aller jusqu’à une taille de 197376 x 197376) ;
    • Acceptez des quêtes que vous demandent des leaders de civilisations – ou des chefs de villages ;
    • Mettez vous à la retraite, refaites une aventure avec un nouveau personnage… et rencontrez vos anciens héros à la retraite ! Amenez-les avec vous dans une nouvelle aventure, ou ré-activez les à nouveau et jouez-les directement ;
    • La prise en charge de la profondeur (coordonnées X, Y et Z) vous donne la possibilité de faire des va-et-viens entre les mondes sous-terrains, et le sol de plain pied, de combattre en haut, et en bas… parfois même les deux en même temps !
  • Le modèle de combat est très avancé, il prend en compte les compétences dans certains domaines, les parties des corps, leurs tissus, les matériaux qui les protègent, les principes de combats tels que la lutte, les charges et les esquives, et ce sur plusieurs carrés de distance, les saignements, la douleur, les effets du poison et du venin, et bien plus encore.
  • Une gestion dynamique du temps prend en compte le vent, l’humidité, les masses d’air chaud et d’air froid (qui créent ainsi des pluies, des orages mais aussi des tempêtes de neige) ;
  • Plus de deux cents types de matériau de base existent et sont placés dans des environnement géologiques cohérents ;
  • Il est possible de créer à l’infini des nouvelles créatures, de nouvelles armes, des plantes, des métaux, de nouveau objets, etc, via des fichiers textes entièrement paramétrables ;
  • Une gestion étendue du rendu se fait en utilisant un fichier des image (qui sont au jour d’aujourd’hui des lettres) qui est entièrement paramétrable. Beaucoup d’extension sont déjà sorties avec de nouveaux graphismes.
Publié dans

One comment

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>