Mots-clé : macro

LibreOffice Impress : comment faire une macro

Comme ils l’expliquent officiellement ici, tout est en constante évolution, la documentation est pas forcément à jour etc, donc il vaut mieux aller jeter un coup d’oeil directement dans les rouages pour être sûr du fonctionnement de certains objets de LibreOffice. Ajoutez tout d’abord l’inspecteur d’objet. Il faut aller dans les Macros » Gestion des extensions, et ajouter en une extention en copiant/collant l’URL ici.

Tout d’abord le lieu de référence, celui que tout développeur cherche toujours : celui qui affiche tous les élements accessibles et ce qu’on peut faire avec : les namespaces !

List of all namespaces with brief descriptions

Je vous résume mon problème : la nouvelle mise à jour de LibreOffice change le comportement des animations et il n’est plus possible d’appliquer la même animation à un groupe. Il faut applique l’animation à la main, élément par élément ! Sur un slide de 40 pages j’ai déjà 40 fois à appliquer la même animation (ouverture en fondu), mais si je dois le faire pour 40 x 10 animations = 400 fois c’est du n’importe quoi.

Vous avez tout d’abord une liste d’exemples très intéressants ici. Mais le seul problème c’est qu’il y a très peu de choses concernant Impress. Il y a une super documentation ici, mais c’est sur des macros Python, et Python en macros, n’est utilisable que sur Write, pas sur Impress…

Voici un exemple très poussé et dont plein de choses fonctionnent à merveilles, mais certains appels ne fonctionnent pas.

C’est à partir de là que je me suis débrouillé pour écrire ma macro qui sélectionne toutes les animations du slide en cours, et les change au format « Ouverture en fondu -> Durée : 1.0s ».

/mot-cle/macro/

vim : exemple concret de conversion de fichier C en fichier Pascal

Voici un aperçu des petites choses possibles avec les macros vim.
J’avais un énorme fichier include (fichier fmod.h) à convertir en Pascal, afin de pouvoir accéder à l’extraordinaire librairie de fmod. Pour information, cette librairie est gratuite et redistribuable en tant que telle si votre produit est gratuit et ne vous rapporte rien. Donc profitez en c’est une librairie aussi simple d’utilisation que puissante et stable.

Je vous explique juste le principe de base, avec un exemple concret, et vous verrez qu’il vous suffit de faire pareil pour les quelques autres conversions, et vous gagnerez quelques minutes, voire comme dans mon cas, quelques heures de travail (que vous auriez inévitablement perdues avec un autre éditeur) :

Voici un exemple de déclaration C :

typedef FMOD_RESULT
  (F_CALLBACK *FMOD_FILE_OPENCALLBACK)
    (const char *name, int unicode,
      unsigned int *filesize, void **handle, void **userdata);

La fonction finale déclarée en Pascal doit être ainsi :

FMOD_FILE_OPENCALLBACK =
  function (
    const name:Pchar; unicode:Integer;
    var filesize: Cardinal; handle:Pointer;
    userdata:Pointer):FMOD_RESULT;

Je vais vous expliquer les premiers pas : il faut convertir ces paramètres :
void **handle, void **userdata)
en :
handle:Pointer; userdata:Pointer)

Le principe des macros avec les expressions régulières est très simple, je vais la construire pas à pas :

– Va chercher la première chaine qui est void ** :
void \*\*\
Notez bien que comme les étoiles * sont des caractères d’expression régulière, il faut mettre un antislash \ pour qu’elles ne soient pas interprétées.

– Va chercher la première chaine qui est void ** et qui est suivie d’une chaine composée de au moins un caractère minuscule comprise entre a et z :
void \*\*\([a-z]\+\)
Au même titre que les étoiles *, et les antislashes \, les parenthèses () sont des caractères d’expression régulière, il faut mettre un antislash \ pour qu’elles ne soient pas interprétées.
Oui je le concède ça rend la lecture un peu difficile. Mais le temps gagné en vaut la chandelle croyez moi.
– Va chercher la première chaine qui est void ** et qui est suivie d’une chaine composée de au moins un caractère minuscule comprise entre a et z, et qui se termine par une virgule :
void \*\*\([a-z]\+\)\(,\{1\}\)
Ici aussi notez le \{1\} : ici, les crochets \{\} sont des caractères d’expression régulière donc il ne faudrait pas mettre d’antislash, mais comme il sont dans une expression qu’on recherche, il les faut. Bref, essayez une fois avec, une fois sans, et l’un des deux fonctionnera !

Expression finale :

Remplace toutes les chaines de type void **[caractères de a à z], par [caractères de a à z]: Pointer;  :
:%s/void \*\*\([a-z]\+\)\(,\{1\}\)/\1: Pointer;/g

Ainsi :
void **handle,
donnera :
handle: Pointer;.

Mais (et c’est là où c’est génial) :
void **autrenomdevariable,
donnera :
autrenomdevariable: Pointer;.

Et cela s’appliquera sur tout le fichier, quel que soit le nom de la variable.

Ensuite, il vous suffit de vous concocter toute votre séance de petites macros, et de les mettre dans un fichier.
Puis vous appelez :

vim -s macro_vim.cmd [nom du fichier]

et vim jouera la macro dessus.

/mot-cle/macro/