Django Channels : astuces

Vous êtes sous Windows ?
Vous avez Python36 ?
Vous voulez faire tourner Django Channels ?
Installez Python 3.5 dans C:\Python35, puis à partir de là il faut tout faire sous Python 3.5.
Vous verrez que lorsque vous aurez tout installé, tout configuré, eh bien… daphne (le serveur Web asynchrone pour Django Channels) ne fonctionnera pas.
En fait, il vous faut modifier le path Windows pour être sûr qu’il pointe d’abord sur Python35 puis sur Python35/Scripts

Sous PyCharm, j’ai (enfin !) trouvé l’astuce : allez dans :
Project » Settings » Tools » Terminal

De là, modifiez Shell path par :
cmd.exe "/k set PATH=C:\Python35;C:\Python35\Scripts;%PATH%"
ou
"cmd.exe" /k ""set PATH=C:\Python35;C:\Python35\Scripts;%PATH%""
(une des deux solutions va fonctionner)

Et vous aurez accès à daphne en ligne de commande !

/page/2/

Django Channels sous Windows : attention !

Bah oui !

Sous Linux, Django Channels est compatible Python 3.5 et plus : c’est vrai.
Pof, comme d’habitude, sudo apt-get install blabla, pip3 install blabla et tout fonctionne.
Sous Windows, ce n’est pas le cas (cela changera sûrement dans les semaines à venir et cet article va rapidement ne plus être vrai), mais pour l’instant, Django Channels ne fonctionne pas sous Windows avec Python 3.6, mais uniquement avec Python 3.5.

De plus, vous devrez télécharger des Gigas et des Gigas de données Microsoft pour avoir le compilateur C++ 14 (si ma mémoire est bonne).

Parce que mon ami Microsoft © a retiré les liens (et si vous les avez je suis preneur) du compilateur en ligne C++, et vous devez télécharger Visual Studio et toutes ses immondices qui vont autour, « téléchargez la version pro », « payez un abonnement », ou le pire : « vous devez être enregistré pour pouvoir lancer Visual Studio » (ce qui, à mon sens, est totalement inadmissible et fait partie des wagons (trains entiers ?) de choses qui font que je prône Linux).

2,8 Go chez moi pour Visual Studio Community ainsi que 5,3 Go pour Microsoft SDKs.

Bref, sous Windows :

  • Installez Python 3.5 (toujour à la racine « C:\Python35« ) pour éviter les problèmes de droits quand il est dans « Program Files« 
  • Installez via la ligne de commande classique « channels » (sans passer par PyCharm) : python.exe -m pip install -U channels

/page/2/

Windows : le shell Linux / Ubuntu enfin acceptable !

Merci à l’un de mes étudiants pour l’astuce :

Sous Windows 10 :

  • Activez le mode développeur ;
  • Cochez l’option « Linux » (il faut la chercher) ;
  • Tentez de lancer un shell via le menu « Démarrer » et tapez « Ubuntu ».

Vous aurez un Shell Linux, mais totalement pourri.

Faites néanmoins le classique « sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade« .

Une fois cela terminé, allez récupérer ce qui va vous changer la vie : wsltty.
C’est un outil qui remplace le shell Ubuntu de Windows, mais qui est mieux sur tous les plans.
Et là vous aurez un shell qui ressemble au mintty de Cygwin (mon shell préféré).

/page/2/

JavaScript hacks

/*--------------------------------------*/
var loadjQuery = function(cb){
    var scr = document.createElement('script');
    scr.setAttribute('type', 'text/javascript');
    scr.setAttribute('src', 'https://code.jquery.com/jquery-3.3.1.min.js');
    if(scr.readyState){
       scr.onreadystatechange = function(){
           if(scr.readyState === 'complete' || scr.readyState === 'loaded'){
              scr.onreadystatechange = null;
              if(cb === 'function'){
                 args = [].slice.call(arguments, 1);
                 cb.apply(this, args);
              }
           }
       };
    } else {
        scr.onload = function(){
           if(typeof(cb) === 'function'){
              args = [].slice.call(arguments, 1);
              cb.apply(this, args);
           }
        };
    }

    var head = document.getElementsByTagName('head')[0];
    head.insertBefore(scr, head.firstChild);
}

loadjQuery(function() {
    $('body').empty();
    let getRandomInt = function (max) {
        return Math.floor(Math.random() * Math.floor(max));
    };
    let curr=getRandomInt(5000);
    let addNewAvatar=function() {
        $('body').append(
            $('<img />').attr(
                'src', 'https://avatars.githubusercontent.com/u/'+curr
            ).css({
                'max-width': '50px',
                'display': 'inline-block',
                'float': 'left',
                'margin': '0',
                'padding': '0'
            })
        );
        curr += (1+getRandomInt(3));
        setTimeout(addNewAvatar, 100);
    };
    setTimeout(addNewAvatar, 100);
});

/*--------------------------------------*/
var loadjQuery = function(cb){
    var scr = document.createElement('script');
    scr.setAttribute('type', 'text/javascript');
    scr.setAttribute('src', 'https://code.jquery.com/jquery-3.3.1.min.js');
    if(scr.readyState){
       scr.onreadystatechange = function(){
           if(scr.readyState === 'complete' || scr.readyState === 'loaded'){
              scr.onreadystatechange = null;
              if(cb === 'function'){
                 args = [].slice.call(arguments, 1);
                 cb.apply(this, args);
              }
           }
       };
    } else {
        scr.onload = function(){
           if(typeof(cb) === 'function'){
              args = [].slice.call(arguments, 1);
              cb.apply(this, args);
           }
        };
    }
    var head = document.getElementsByTagName('head')[0];
    head.insertBefore(scr, head.firstChild);
}

loadjQuery(function() {
    $('body').empty();
    $.ajax({
        type: 'get',
        url: 'https://api.magicthegathering.io/v1/cards?page=311'
    }).done(function(data) {
        for (var i=0; i<data.cards.length; i++) {
            $('body').append(
                $('<img />').attr('src', data.cards[i].imageUrl)
            );
        }
    });
});

/page/2/

Exemple : cocktails

Pour avoir la moyenne

Lorsqu’on vient sur le site :

  • Si on n’est pas connecté, afficher le formulaire de connexion
  • Si on est connecté :
    • Appel AJAX #1 : aller demander la liste des cocktails et l’afficher
    • Appel AJAX #2 : lorsqu’on clique sur un cocktail, aller chercher le détail de ce cocktail et l’afficher

Pour dépasser un peu la moyenne

  • Formulaire de connexion
  • Gestion des erreurs / avertissements de base (avertissement si mot de passe trop court, erreur si login existant etc)

Pour dépasser largement moyenne

Possibilité de créer des cocktails


Créer un ingrédient

Appel AJAX simple à faire, nous l’avons vu en cours : envoi d’un formulaire :


Créer une unité

Appel AJAX simple à faire, nous l’avons vu en cours : envoi d’un formulaire :


Créer un cocktail

Le seul appel AJAX complexe à faire, voici l’interface utilisateur, à vous d’écrire le code JavaScript qui va derrière :

Pour avoir la note maximale

  • Ecrire tout correctement, parfaitement indenté (tous les éditeurs modernes vous font l’indentation automatique, servez-vous en !)
  • Tout écrire sous forme de classe (dans le cas de ce projet Cocktails, classe Ingredient, classe Unite, etc)
  • Tout séparer dans des fichiers selon cette organisation : un fichier JavaScript par classe, le nom du fichier = le nom de la classe en minuscule (dans le cas de ce projet Cocktails, classe ingredient.js, classe unite.js, etc)
  • Ecriture complète en ECMA6(plus de var, que des let, fonctions de la forme () = >{} etc)
  • Callbacks avancés avec gestion des closures

/page/2/

Les requêtes « à la » Django : howto / principes

Voici une requête « à la Django ».
« objects » est un objet statique destiné à faire les requêtes
p = un objet du modèle « Person » = un modèle base de données que j’ai fait
g = un objet du modèle « Game » = un modèle base de données que j’ai fait

J’ai crée un modèle intermédiaire « PersonGame » qui lie les deux tables en n/n. Pour comprendre l’idée :
Q(person=p) signifie « dont la personne == p »
~Q(person=p) signifie « dont la personne != p »

Si on met deux « __ » cela signifie « faire une jointure entre les deux modèles », par exemple « person__user » signifie « LEFT JOIN PERSON p ON p.id_user = user.id »

Donc pour tout reprendre :
« Aller chercher dans PersonGame toutes les personnes qui ne sont pas le joueur p »
PersonGame.objects.filter(~Q(person=p), game=g)

…et dont le username vaut « u »
.get(person__user__username=u)

Ce qui donne au final :
PersonGame.objects.filter(
    ~Q(person=p),
    game=g).get(person__user__username=u)

Et voici la requête qu’il aurait fallu écrire « à la main » :

SELECT * FROM PersonGame pg
WHERE pg.id_person != p.id
AND pg.id_game = g.id
LEFT JOIN Person pe on pe.id = p.id
LEFT JOIN User us on us.id = pe.id_user
WHERE us.username = u
LIMIT 1;

En fait ça peut paraître rébarbatif, ou surprenant, mais :
– ça tient en une ligne ;
– quand on a fait 3-4 requêtes comme ça :
  – on arrive à faire n’importe quelle requête un peu complexe très très vite ;
  – on arrive à lire très facilement n’importe quelle requête ;
  – le générateur de requêtes est incroyablement mieux optimisé que celui de Symfony (en fait, techniquement, il est parfait, il génère les LEFT JOIN exactement comme il faut et dans l’ordre le plus efficace en fonction des clés qu’on a précisées dans le modèle, voire il fait des requêtes plus efficaces que ce qu’on aurait éventuellement fait à la main (cela m’est arrivé par deux fois)).

Conclusion : ici aussi, en termes de maintenance = ce qui coûte le plus cher, c’est exceptionnellement rentable.

/page/2/

Linux tar : faire une archive au format « AAAA-MM-JJ_HHMMSS.archive.tar.bz2 »

C’est tout simple sous Linux.
Il faut juste savoir, pour ceux qui commencent à faire quelques lignes de commande sous Linux, que le « backquotes », donc le ` demande à exécuter quelque chose et le remplacer par le résultat de l’exécution.

Exemple : si vous tapez `(date '+%Y.%m.%d-%Hh%Mm%Ss')` alors il exécutera l’ordre date, et le remplacera par la date en cours.

Exemple concret :

tar cjf "`(date '+%Y.%m.%d-%Hh%Mm%Ss')`.monarchive.tar.bz2" htdocs/*

Vous archivera tout le dossier htdocs dans l’archive :
2018.02.06-09h45m05s.monarchive.tar.bz2

En espérant que cela serve à quelqu’un !

/page/2/

Comment détecter le père Noël / deep learning, Python, and a Raspberry Pi

Comment détecter le père Noël (détection d’image en Python) ?

C’est un article à la fois super marrant, mais très poussé techniquement, qui apprend au Raspberry Pi comment détecter le père Noël.

Attention, c’est en anglais !

How to build Santa/Not Santa detector with deep learning, Python, and a Raspberry Pi

/page/2/

Comment transférer des fichiers très rapidement entre deux PCs distants ?

Petite astuce très pratique : vous voulez transférer des fichiers d’un PC à un autre, sans forcément partager le répertoire, vous faire suer avec les problèmes de droits, etc. ?

Rien de plus simple, lancez un serveur local Python qui servira les fichiers de manière statique :

  • Python 2 : python -m SimpleHTTPServer
  • Python 3 : python3 -m http.server

Et à distance, tapez l’URL du PC sur lequel tourne le serveur, et hop, vous pouvez récupérer ce que vous voulez !

Exemple de python webserver
Exemple de python webserver

/page/2/