Mots-clé : gimp

Gimp et Python-fu script : vecteurs et strokes : exemple

J’ai eu énormément de mal à trouver un exemple de script python-fu qui fonctionne.

Après avoir réussi à automatiser certaines tâches grâce à Gimp, je voulais créer des vecteurs, et y appliquer la brosse en cours.

Voici l’exemple de code qui fonctionne :


  new_image = pdb.gimp_image_new( new_image_width, new_image_height, RGB )
  new_layer = pdb.gimp_layer_new(
    new_image, new_image.width, new_image.height,
    RGBA_IMAGE, _("Background"), 100, NORMAL_MODE)
  pdb.gimp_image_add_layer(new_image, new_layer, -1)
  pdb.gimp_drawable_fill(new_layer, fill_type )
  new_layer = gimp.Layer(
    new_image, _("New Layer"),
    new_image.width, new_image.height,
    RGBA_IMAGE, 100, NORMAL_MODE)
  pdb.gimp_image_add_layer(new_image, new_layer, -1)
  pdb.gimp_drawable_fill(new_layer, fill_type )

  new_vectors=pdb.gimp_vectors_new(new_image, 'Vectors!')
  t = int(round(step / 1.5))
  pdb.gimp_vectors_stroke_new_from_points(
    new_vectors,
    0, # 0 = Beziers Curve
    30,
    # {controle1} {centre} {controle2}
  [ x-(step-t), y, x-step, y, x-(step-t), y,
      x, y+(step-t), x, y+step, x, y+(step-t),
      x+(step-t), y, x+step, y, x+(step-t), y,
      x, y-(step-t), x, y-step, x, y-(step-t),
      x-(step-t), y, x-step, y, x-(step-t), y],
      False) # Closed = True

  pdb.gimp_image_add_vectors(new_image, new_vectors, 0)

  pdb.gimp_context_set_foreground( (255,255,255) )
  pdb.gimp_context_set_brush( "Circle (07)" )
  pdb.gimp_edit_stroke_vectors(new_layer, new_vectors)

  gimp.Display( new_image )

Maintenant avec cet exemple, si vous voulez faire des vecteurs et les dessiner avec la brosse en cours, ainsi qu’avec mon article sur l’automatisation de Gimp, vous devriez arriver à faire beaucoup de choses !

/mot-cle/gimp/

Gimp, scripting et Python-fu : exemple par la transformation d’une image PNG en image transparente

J’ai été plus loin dans l’automatisation de Gimp.

J’ai voulu reprendre mes deux articles qui parlaient de Script-fu : le premier pour débuter ici, et le second qui passe à peine à la vitesse supérieure, qui explique l’assignation des variables ici.

Mais comme je suis un grand fan de Python et que tout a été fait pour pousser Python en avant dans Gimp, j’en ai profité.
Trois heures de travail avant d’y arriver.

Première chose à savoir :

On parle de script Python, mais ce sont des plugins.
Donc, lorsqu’on les installe, il faut les mettre dans le répertoire ~/.gimp/plug-ins/ et non pas ~/.gimp/scripts/.

Deuxième chose :

Ils doivent être exécutables. Donc :

chmod +x ~/.gimp/plug-ins/monscript.py

Troisième chose :

Enfin, allez chercher des exemples ici : http://registry.gimp.org/

Vous les installez et vous les lancez à partir de là vous avez tout ce qu’il vous faut.
Si vous avez lu ces trois informations avant de vous lancez dans l’aventure je vous aurais probablement fait gagner au moins une demi-journée.

Enfin, pour que la ligne de commande fonctionne sur les dernières versions de Gimp (2.6.8) à l’heure de l’écriture de cet article, il y a plein d’articles obsolètes sur le net. Je vais encore vous faire gagner des heures de recherche :

Voici un exemple complet d’un lancement en ligne de commande qui fonctionne :

gimp -i --batch '(python-fu-batch-to-transparent-indexed RUN-NONINTERACTIVE "/home/olivier/Bureau/france.php.png" "/home/olivier/Bureau/france.2.php.png")' -b '(gimp-quit 0)'

Et voici mon plugin tout simple que j’ai codé en 15 minutes, mais avant d’arriver là j’ai cherché pendant six heures…

Cliquez ici pour le télécharger.

Ce plugin transforme une image PNG en la même image, mais en transparente et en couleurs indexée.
Il n’est pas 100% terminé, car la couleur de transparence est codée en dur, mais il fonctionne très bien pour peu que votre couleur soit le blanc 🙂

Pour ce qui est de la méthode, je me suis très fortement inspiré de ce site.

Si je vous ai aidé n’hésitez pas à me laisser un message !

/mot-cle/gimp/