Mots-clé : Olivier Pons

PacktLib jQuery for Designers Beginner’s Guide est sorti !

Le livre que j’ai revu – et critiqué est sorti :

PacktLib jQuery for designers

Avec mon petit CV de technical reviewer :

PacktLib jQuery for designers Olivier Pons

Olivier Pons is a developer who’s been building websites since 1997. He’s a teacher at IngeSup (École Supérieure d’Ingénierie Informatique; for more information visit http://www.ingesup.com/ and http://www.y-nov.com), at the University of Sciences (IUT) in Aix-en-Provence/France, and École d’Ingénieurs des Mines de Gardanne, where he teaches MVC fundamentals, Symfony, Php, HTML, CSS, jQuery/jQuery Mobile, Linux basics, and advanced VIM techniques. He has already done some technical reviews, including the books Ext JS 4 First Look, Packt Publishing and jQuery Mobile Web Delopment Essentials, Packt Publishing, among others. In 2013, he left a full-time job as a Delphi and PHP developer to concentrate on his own company, HQF Development (http://hqf.fr). He currently runs a number of websites, including http://www.livrepizzas.fr, http://www.papdevis.fr, and http://olivierpons.fr, his own web development blog. He works as a consultant, teacher, project manager, and sometimes a developer.

À propos

Qui suis-je ?

Dans le désordre

  • Développeur expert en Django ;
  • Développeur avancé en Python ;
  • Développeur avancé en JavaScript ;
  • Relecteur technique de plus de 17 livres sur des techniques avancées Packtpub ;
  • Développeur expert en Delphi (Pascal orienté objet) ;
  • Anglais courant ;
  • Développeur avancé en Php (aucune prestation Php, je me spécialise Python) ;
  • Développeur intermédiaire en C ;
  • Développeur en Purebasic (pour sa rapidité impressionnante) ;
  • Chef de projet Web ;

Ce qui suit n’est pas professionnel : si seul le côté pro vous intéresse, n’allez pas plus loin !
J’insiste : ne perdez pas votre temps si ma vie personnelle ne vous intéresse pas !


Une citation que j’ai parfois en tête :

Un ami est l’être dont la traîtrise provoque la plus vive surprise. Napoléon Ier

Et :

Non licet omnibus adire Corinthum

Locution Latine, littéralement « Tous ne peuvent se rendre à Corinthe », i.e., de nos jours « tous n’ont pas l’électricité jusqu’au dernier étage »… en monde anglo-saxon « not the sharpest tool in the shed ».


Qui suis-je, pas que dans le monde professionnel ?

Dans le désordre

  • Amateur de jeux de sociétés / jeux en général (+1000 sur steam) ;
  • Passionné de labyrinthes ;
  • Fan Terry Pratchett.

Mes musiques

Avec Dire Straits (qui n’a que très peu de rapport), les albums d’Extreme sont aussi les seuls albums que j’écoute encore 15 ans après et qui me donnent encore des sensations, qui suggèrent toujours des émotions et me font rêver.

Extrême (prononcez « aix-twiiime »): vraiment très peu de personnes connaissent leurs albums, à part une vieille chanson (vieille = une quinzaine d’années) qui a été un temps à la mode, qui est presque à mon sens une des plus mauvaise de leur album : « More than words ». Limite ils ont fait ça pour vendre l’album.

Ce groupe n’est pas bien, il n’est pas cool, il est pour moi vraiment la perfection.

Album #1 : Pornograffiti : le rythme Rock’n roll avec des excellents guitaristes (je n’ose pas dire « Hard Rock » parce que ça pourrait être mal interprété) et des chansons qui donnent envie de bouger est tout simplement géniallissime.

Album #2 : Yours, Mine & The Truth : Traduction (approximative) : « Vos idées, les miennes, et la vérité ». Déjà vous avez le ton de l’album. Même s’il bouge toujours très bien, il est déjà plus lent, il y a plus de mélodies douces, plus de violons, et les paroles… rien que d’y penser… bref :
– dans la section « vos idées » : l’une s’appelle « pourquoi les faiseurs de paix meurent ? » avec un speech original de Martin Luther King qui s’intègre de manière fluide dans la chanson, une autre s’appelle « le zoo politique », rien que la première chanson est incroyable : on entend le père qui parle à son fils : « tu vas faire ci et ça ok ? tu m’ENTENDS », et si on écoute bien on entend le fils qui répond « oui papa ». Si on écoute plus attentivement, on l’entend sa voix qui se modifie, il répète encore 3 – 4 fois « oui papa » et sa voix change, en s’éloignant, à la fin on entend très lointaine une voix d’homme qui dit « oui, papa »… c’est digne d’un Pink Floyd des temps modernes.
– ensuite section « mine », toutes les chansons sont intimes, et superbes, il y a des choses sympathiques comme « je suis un tragico comique » dans laquelle il raconte ses péripéties de personne super maladroite qui tente de draguer (beaucoup d’entre nous – moi y compris – ont connu à un moment ou à un autre ce genre de situation), et d’autre chansons bouleversantes : je découvrais l’album en même temps qu’une amie de 17 ans s’est tuée en mobylette, et une des chansons qui est l’incarnation de la pureté et du questionnement sain demande : « please tell me God isn’t dead… » (« dis moi que Dieu n’est pas mort »), « Look at all the lonely people loosing faith in a world full of despair please tell me God isn’t dead… » (« Regarde tous ces gens qui perdent la foi dans un monde plein de désespoir s’il te plait dis moi que Dieu n’est pas mort »), qu’on soit croyant ou pas, la voix, la question, la force de la musique, le ton qui monte, à la fin on sent que le chanteur, en souffrance, pose vraiment la question « s’il te plait dis moi que Dieu n’est pas mort ! » et à la fin il n’a pas de réponse, il se termine en disant doucement « je veux savoir… » presque comme s’il parlait à soi même… c’est juste beau.
– et pour finir la section « the truth », la vérité. A vous de la découvrir, je ne veux pas vous influencer en quoi que ce soit. Ici aussi, tout est parfait.

Attendez ce n’est pas tout ! Je n’ai pas parlé de la qualité d’écoute ! Quant à la technique du son pur… Après avoir entendu le Titanic sur des baffles d’une qualité incroyable et avoir eu vraiment l’impression que Céline Dion était à deux pas de moi, les albums d’Extrême sont les seuls autres albums qui ont fait cette impression sur ces baffles. Ça m’a donné une gifle. Ces albums sont d’une clarté sonore extraordinaire.

Si vous aimez :
– le rock’n roll,
– la guitare électrique,
– les émotions fortes,
– des albums qui ont tous un sens plus poussé que « Pour t’oublier, j’ai du t’imaginer en train de chier »,

alors courrez les acheter. Et ne cherchez pas à les télécharger illégalement ils ne sont même pas en partage !

Ignorez ce qui suit si ma vie ne vous intéresse pas !
Ne perdez pas votre temps si ma vie ne vous intéresse pas !

Note personnelles sur la MSDN

On est réellement obligé de lire toute la MSDN, parce qu’ils s’attardent sur certains détails APRÈS la doc, genre : « ah oui au fait, on a oublié : si ça fonctionne pas, c’est normal… peut-être qu’il faudrait, hein, pourquoi pas, parce que oui on dit que c’est comme ça mais pas tout le temps, hein, HEIN ».

Lis ça :
http://msdn2.microsoft.com/en-us/library/ms738547.aspx

A+